Vivre et l'écrire

Vivre et l'écrire

Histoire de fous

C'est bien la première fois que je tombe sur une nana qui m'invite à danser en me glissant à l'oreille qu'elle sort tout juste de huit ans de taule. Honnêtement, je ne pouvais pas l'accuser d'un délit de mauvaise foi, j'étais prévenu et ça aurait fait un tollé. C'est alors qu'elle m'a brutalement planté avant de prendre la fuite. J'ai hésité à empêcher cette évasion soudaine, j'aurais pu me prendre une tôle, qui sait. Comme quoi la salsa peut aussi devenir une activité extrême par moment. Il n'y a pas de règles pour trouver une partenaire et il est possible de tomber sur une ancienne hors-la-loi. Heureusement les salseras qui ont suivi m'ont toutes permis de passer une soirée des plus agréables. Et même très agréable !

 

Mais j'avais perdu malgré tout cette fâcheuse habitude de tomber sur des gens bizarres depuis ma fameuse rencontre avec la sexagénaire nymphomane copieusement torchée au cubi de vin rouge qui avait souhaité ardemment que je m'enflamme pour elle. Le seul moyen qu'elle avait trouvé pour tenter de m'embras(s)er avait été de me faire un numéro de pôle dance alcoolisé autour d'un lampadaire torche. C'était chaud bouillant et moi je bouillais aussi mais pas vraiment pour les mêmes raisons... A peu près à la même époque, un illuminé m'avait abordé d'un air sombre lors d'une nuit pour me dire que je rayonnais. Inutile de vous dire que je ne les ai pas trouvés très clairs, ces deux allumés là !

 

Donc, il paraît que je rayonne ! Je me dis que ce doit être ça qui attire autant de cinglés jusqu'à moi, même si je ne le comprends pas quand même. J'ai beau chercher, les seuls rayons dont je dispose sont sur les roues de mon fauteuil. Cela vient de là vous croyez ? Ce serait dingue quand même !

 

Publié sur Facebook le 24/10/15



27/12/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Journal Intime pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres